Et Dieu m’a consolée du décès de ma mère

Ma mère est décédée dans des circonstances dramatiques, un incendie dans le foyer logement où elle habitait. Quelques jours avant cette tragédie, conduite dans sa démarche, elle me téléphonait pour se réconcilier avec moi. Ce n’était pas formulé explicitement. Avec le recul, je pris conscience que Dieu était l’auteur de cette action et l’avait inspirée à se mettre en règle. Dieu connaît notre passé, notre présent et notre futur. Il savait déjà l’évènement à venir.  Au fil des années, un fossé s’était creusé petit à petit entre ma mère et moi, suite au décès de mon père et aux conflits avec la famille.

Qu’en est-il de son âme ? Je ne sais pas à ce jour, précisément, exactement. Mais j’ai l’audace d’espérer et de croire, au vu de l’intervention divine quelques jours auparavant. Je pense fortement à l’un des brigands sur la croix, qui en un déclic, en une seconde,  a réagi. « Et il dit à Jésus : « Seigneur, souviens-toi de moi quand tu viendras régner. » Jésus lui répondit : « Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »  Luc 23.42-43

Ce fait est relaté dans la Bible et il a toute son importance. Nous  ne pouvons pas dire ce qui se passe entre Dieu et cette personne car nous n’avons pas cette connaissance, cela appartient à Dieu seul. Comme ce brigand, cette personne peut avoir un sursaut instantané et se réconcilier avec Dieu immédiatement, avant de mourir.

Pendant la même période que celle de mon père, ma mère a fait aussi cette expérience avec Jésus, du pardon de ses péchés, de la réconciliation avec Dieu. Son tempérament dépressif et chronique l’enfermait dans ses pensées, dans sa mentalité, dans l’épanouissement de sa nouvelle vie et identité en Jésus.  Elle ressassait et vivait beaucoup avec son passé. Elle avait du mal à pardonner à mon père tout ce qu’elle avait vécu avant sa conversion. Dans ses derniers jours, je ne connaissais pas quel était le contenu de sa relation personnelle avec Jésus, son sauveur.

Pour faire « le deuil de ma mère »  j’ai écrit pour déverser et mettre sur papier, tout ce qui m’angoissait, me stressait, me tourmentait, mes doutes, mes craintes. Puis Dieu est venu parler à mon cœur : « Souviens-toi des bons souvenirs que tu as eus avec ta maman et laisse de côté les mauvais ! Rappelle à ton cœur ces bons souvenirs, ces joies, etc.… »

Cette parole venant de Dieu s’est imposée à mon être tout entier.  J’ai fait remonter à ma mémoire tout ce lot de bons souvenirs. Dieu m’a guérie et consolée instantanément de ce deuil, de cette perte, même de la culpabilité !

Etes-vous sauvé ? Avez-vous pris une décision pour Jésus ? Etes-vous dans les doutes, dans le questionnement ? Culpabilisez-vous  au sujet de la mort d’un proche ?

Combien est précieuse une parole de réconfort, une oreille qui écoute !

Dieu est Dieu de toute espérance et Il est ce compagnon fidèle pour traverser cette épreuve,  ô combien douloureuse, avec vous.

 

Extrait du site TopChrétien (https://www.topchretien.com/topmessages/texte/et-dieu-m-consolee-du-deces-de-ma-mere/)